CONTACT
  facebook twitter foursquare instagram pinterest

Patrimoine culturel

KOŠIC DE MLJET

Košic de Mljet est le traditionnel produit autochtone qui attire l'attention par sa beauté et sa simplicité. C'est un panier rond muni d'une anse, fait de myrte, de viorne tin ou de branches d'olivier sauvage avec une simple tresse. On n'utilisait aucun outil ou fil pour le tresser, seulement les mains travailleuses et habiles. Néanmoins, il n'est pas si simple de le tresser; en premier lieu, il fallait trouver l'osier récolté lors des mois d'hivers ou fin d'été, parce que cet osier est le plus « sec » et dons le plus résistible. Il fallait de nettoyer et trier l'osier récolté bien le faire tremper pendant quelques jours pour atteindre l'élasticité et la douceur. Ce n'était qu'à ce moment que les mains habiles commençaient à tresser. Košic était indispensable de chaque domicile à Mljet. Le panier servait à porter le repas au travail dans les champs où l'on remplissait d'olives, du raisin, de fruits ou de légumes. Košic aussi servait à emporter la nourriture à l'église pour la bénir, ou bien pour régaler prikla, mantala et d'autres gateau. Le panier était indispensable pour les pêcheurs aussi qui l'utilisait pour emporter la nourriture avec eux, et puis le remplissaient de poisson au retour.

NASSE DE MLJET

La nasse est un outil traditionnel et universel de pêche utilisé par les pêcheurs de Mljet depuis toujours. La nasse était populaire parce qu'elle était fabriquée entièrement des matériels naturels en utilisant les outils simples et facilement disponibles. Elle était faite d'osier du genévrier sabine et, avec un entretien minimale, en pouvait se servir pendant 20 ans. En premier lieu, il fallait de récolter l'osier du myrte ou du genévrier sabine. Il fallait récolter l'osier lors des mois d'hivers (janvier, février) ou fin d'été (août), parce que cet osier est le plus « sec » et dons le plus résistible. L'osier était récolté avec une faux, et plus de 400 osiers étaient nécessaires pour fabriquer une nasse. Il fallait nettoyer et trier l'osier récolté, séparer l'osier long et court et choisir l'osier pour certaines parties de la nasse. Avant de la tresser, il fallait faire tremper l'osier pendant 3 ou 4 jours pour atteindre l'élasticité et la douceur. On tresse une nasse en commençant à partir du sommet, nommé namet ou trula. Namet est un osier avec lequel on commence à tresser et puis on continu avec les restes parce que la nasse doit parait d'être tressée d'une seule pièce.

La nasse finie est de forme d'une cloche et elle est divisée en deux parties: grand et petit ostrc qui sont faits d'osier de meilleure qualité. Les extensions d'osier font une petite ouverture appelée les moustaches  par laquelle le poisson entre dans la nasse. On ferme la nasse par les couvercles faits d'herbe séché, du bois ou de la ficelle. Avant de la jeter dans la mer il fallait mettre l'appât dans la nasse. On utilisait le plus le petit poisson vif comme la sardine, la castagnole, le serran ou le bogue. On mettait les poissons sur un bâton et l'insérait dans la korta, l'espace entre petit et grand ostrc. Pour couler la nasse, on attachait une pierre trouée. Et pour que le pêcheur puisse trouver sa nasse, il la marque d'une bouée en liège relié à la nasse par une corde. On fabrique les nasses en tailles différentes: les petites nasses ont une hauteur de 1.20 mètres et servent à pêcher la castagnole, la murène et le conger, du mois de mars jusqu'au Noel. On tire les nasses de la mer par šemet, une pièce du bois avec plusieurs crochets. Les nasses ont une hauteur de 1.50 mètres.

TRAVAUX D'AIGUILLES DE MLJET

Le travail d'aiguilles est l'élément décoratif du costume traditionnel qu'on coud sur un tissu qu'on met sur le front, puis sur la coiffe et, selon l'auteur Novak-Franić, sur le manteau. Le tissu du front est une partie importante du costume traditionnel d'une femme, la partie riche en ornements et en significations.
Cet ornement caractéristique et unique est cousu avec la soie du bombyx du mûrier, élevé par les femmes de l'île et de celles de la région de Konavle. Chaque femme a cousu son ornement, alors chaque coiffe était unique et différente, mais les motifs étaient toujours zoomorphes ou floraux. Selon une coiffe ancienne trouvée dans l'une des caisses oubliées de Mljet, les membres d'organisation DEŠA ont fait les mêmes coiffes modernes.

La particularité de ce travail d'aiguilles est qu'il n’y a pas de surfaces vides. Il y a seulement un motif dominant est la position des branches avec les fleurs, grenouilles, branches de palmier et feuilles est très important. La base est généralement cousue en rouge avec les motifs jaunes et verts.

The Mljet Tourist Board traditionally organises an Easter Events. Program includes Egg painting and palm weaving...
We are continuing our Eco Art Festival. Here are the new dates for workshops;
We are very sorry to have to announce that the workshop of July 29 (Sobra) & 01 August (Polače) will be postponed to a...
Prévisions météorologiques
HAK
HAC
HTZ
Aerodrom Dubrovnik
Aerodrom Split
Aerodrom Zagreb
Location bateaux Croatia
Jadrolinija
Autotrans
Mint
TZ DNŽ
Jeux d'été de Dubrovnik
TURISTIČKA ZAJEDNICA OPĆINE MLJET
Ulica: Zabrježe 2
HR – 20225 Babino Polje
Tel. +385 20 746025 +385 20 744186, Fax. +385 20 746 022
e-mail: tz.mljet@du.t-com.hr
web: www.mljet.hr
Izrada web stranicaCopyright Mljet.hr / All Rights Reserved.       2013