CONTACT
  facebook twitter foursquare instagram pinterest

Mythes et légendes

Ogygie d'Ulysse - Légende d'Ulysse et de Calypso
Calypso, la déesse de la beauté, du silence et de la paix, amoureuse d'Ulysse, réussit à le retenir sur son île magique pendant sept ans, jusqu'à Zeus a donné l'ordre de lui relâcher. De nombreux chercheurs disent que Mljet est Ogygie, l'île de Calypso.

« ... Là, où le charme de la nature a tout créé mieux que l'homme ... »
(Mavro Vetranović)

Lors de son retour à Ithaque après avoir passé plusieurs année sur mer, le bateau du héro antique Ulysse a naufragé et la mer lui a jeté sur l'île magique d'Ogygie, où se trouvait le royaume de la belle Calypso

« De là, pendant neuf jours, les flots m'emportaient; la dixième nuit,
les dieux m'approchèrent de l'île Ogygie, où habite Calypso
aux belles boucles, la terrible déesse au langage humain »
L'Odyssée, XIII., 447-449


C'était ici qu'un grand et sage guerrier a succombé à charme de la déesse irrésistible et des beautés de son île, écrite dans une légende:
« ... c'était la plus belle île de tous les mer et les océans ... »
Car, la description épique des beautés de la région, des baies paisibles, des cavernes cristallines et des plages de l'île mythique d'Ogygie correspond aux beautés uniques de Mljet qui ne caractérisent aucune autre île du Méditerranée. Selon un mythe grec, la nymphe Calypso, la fille d'Atlas, vivait sur l'île légendaire d'Ogygie et a retenu Ulysse en lui offrant l'immortalité s'il consent à rester près d'elle.


« En récompense, il est enfermé dans une île, en proie à de dures peines, au manoir de la nymphe Calypso, qui le retient contre son gré ... »
L'Odyssée V, 13-14


Cet amour mythique a donné deux fils jumeaux, à savoir Nausinoos et Nausithoos. Aristid Vučetić, écrivain de Dubrovnik, déclarait que Mljet était cette île mythique d'Ogygie. Car, parmi les îles dalmates le plus au sud, seulement Mljet a une caverne dont la description correspond à celle de nymphe Calypso. Dans son œuvre sur le voyage d'Ulysse dans notre région, Vučetić essaye de prouver que Mljet est cette île magique: « Il y a beaucoup d'endroit et de villages sur Mljet portant le nom de grand-mère (baba en croate), et le village le plus grande au centre de Mljet est nommé Babino Polje (Champ de grand-mère)...  Les dénominations contemporaines peut-être proviennent du fait que la nymphe Calypso vivait là jusqu'à un âge très avancée, alors les habitants de Mljet ont nommé son terrain - le terrain de grand-mère. Encore aujourd'hui une légende vit parmi les habitants de Mljet selon laquelle l'ancienne propriétaire de l'île était une vieille femme qui vivait comme une reine, et il s'agit de cette fameuse Calypso... »


Selon Homère, l'Ogygie était une île magique couverte de forêts verts, et certainement, Mljet correspond à cette description. L'Ogygie décrite par l'Homère:
« Quatre fontaines versaient une eau claire; elles étaient voisines et dirigées en sens divers... »
L'Odyssée V, 70-71


Vraiment, il y a quatre fontaines sur l'île de Mljet qui ne s'assèchent jamais: celle près du village de Polače qui coule vers le nord, l'une à Vrbovica près de Goveđari coulant vers le sud, Vilinsko vrelo près de Kneževo polje voyant vers l'ouest et vodice près de Babino Polje qui coule vers l'est...
Aristid Vučetić a noté: « Vers le sud en haute mer, nommé pélagos, il se situe un îlot déserté: la falaise Ogiran, la reste d'Ogygie de l'Homère. En langues indoeuropéennes connues le mot Ogiran n'a aucune signification, alors on peut conclure que ce mot provient du nom original et déjà oublié de l'île de Mljet - Ogygie. 



Une ancienne légende de Mljet dit qu'Ulysse a débarqué sur la falaise d'Ogiran située à un mille marin de la côte sud de Mljet, et le nom original d'Ogiran était Ogygie. A proximité de la falaise d'Ogiran, il se trouve la caverne d'Ulysse (appelé aussi Jama) dans laquelle il s'est abri.... Neanmoins, Vučetić dit que la nymphe Calypso vivait dans une autre et plus grande caverne de Galičnjak (au-dessus d'Okuklje) dans la partie nord-est de l'île. Après le naufrage dans les eaux de Scylla et Charybde, c'est-à-dire Veliki et Mali vratnik, le passage marin, le seul ayant survécu était Ulysse. Il a nagé à travers le chenal de Mljet avec ses ultimes forces jusqu'à l'île de Calypso, Ogygie. La mer le portait vers la côte de la baie Okuklje où il était inconscient jusqu'à il a été trouvé par les gens locaux dont la reine était la nymphe Calypso. Elle leur a ordonné de lui amener dans la grande caverne de Galičnjak. Là, elle lui a aidé de récupérer et puis elle vivait avec lui pendant plusieurs années en le retenant sur l'île.


« Un bois luxuriant avait poussé tout autour de la grotte,
aune, peuplier noir, odorant cyprès;
et sous les branches nichaient des oiseaux de large envergure,
chouettes, faucons, tapageuses corneilles marines
qui besognent sur la mer.
Aux parois de la grotte, une vigne déployait
ses rameaux vivaces, d'où les grappes pendaient en abondance.
L'Odyssée V, 63-69


Tout autour, de molles prairies de violettes et de persil étaient en fleur.
L'Odyssée V, 72-73



La végétation et les oiseaux décrits par Homère existent toujours à Mljet.
Plusieurs années plus tard, les dieux de l'Olympe, surtout Zeus, ont donné l'ordre à Calypso de laisser Ulysse partir et se retourner à Ithaque et à sa femme et à leur fils. Bien que Calypso n'ait été pas heureuse avec cette décision, elle a ordonné aux servants de préparer un radeau pour Ulysse pour son retour à Grèce.


«  Alors qu'il s'en aille, si Zeus l'y pousse et l'ordonne, sur la mer inlassable. Mais le ramener, moi je ne puis;
je n'ai point de vaisseaux à rames ni de compagnons
pour le conduire sur le vaste dos de la mer.
Je le conseillerai pourtant de bon cœur, et ne lui cacherai rien... »
L'Odyssée V, 139-143


Selon Vučetić, le radeau est fabriqué dans la baie Saplunari au sud-est de Mljet, et ses voiles sont faites de chanvre. Caylipso a fourni Ulysse de nourriture et de vin pour son voyage, et lui a fait ses adieux très tristes à Saplunara. Quand il a finalement quitté Ogygie, Ulysse s'est dirigé vers sud-est et son île natale, Ithaque...  Il plutôt naviguait pendant la nuit, sous le ciel étoilé qui lui montrait le chemin:


« Assis, il dirigeait avec art le gouvernail,... il regardait les Pléiades, le Bouvier qui se couche tard, et
l'Ourse, qu'on appelle aussi le Chariot, qui tourne
sur place en guettant Orion
et, seule des constellations, ne se baigne point dans l'Océan.
Calypso, l'auguste déesse, lui avait bien recommandé de la garder à main gauche en naviguant sur la mer. »
L'Odyssée, 270-278


Selon Vučetić, les étoiles qui lui montraient le chemin vers l'Ithaque sont encore une preuve de son séjour à Mljet. En fait, l'étoile d'Orion lui a mené en haute mer jusqu'à Corfou, avec le Grand Ourse toujours à son gauche. Vučetić dit que c'était la position des étoiles lors de navigation d'Ulysse et que la constellation de la Grande Ourse était visible pendant toute la nuit, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. Des nombreux savants essayaient de découvrir cette île mystérieuse, dont beaucoup pensaient qu'il s'agissait de Malte. Toutefois, aucune île, même Malte, ne correspond pas à la description faite par l'imagination d'un aveugle poète grec il y a plusieurs millénaires. Finalement, les historiens ont conclu qu'il y a seulement une île en Méditerranée qui correspond à la description de l'île de Calypso - l'île de Mljet, puisque selon une source cette île se situe en Adriatique.


Pour prouver que Mljet est aussi nommée du nom Melita et Ogygie, Vučetić donne la suivante:

1) « Periplus », l'œuvre d'un géographe grec, décrit les îles en Adriatique: « la distance entre Corcyre noire et l'île de Melita est 120 stadiums (18 kilomètres) », alors c'est certainement Mljet et pas Malte!

2) Apollonius de Rhodes, dans son œuvre Argonautique (IV 568-573) écrit: Dans les environs de Corcyre noire sur l'île de Melita, vit la reine Calypso (Kalipsa Atlantis) » ce que nous preuve que le nom de Mljet à l'époque d'Homère était Ogygie.
Selon la description de l'archipel écrite par l'Homère dans lequel naviguait le héro de Troie, cette île d'Ogygie pourrait être notre Mljet. C'est la seule île en Adriatique où a été préservée l'ancienne forêt, la plus belle en toute Méditerranée.

Alors les traces légendaires de Mljet remontent à l'époque des héros et mythes grecs... De nombreux chercheurs encore aujourd'hui croient que la description de l'île de nymphe Calypso par Homère immortel correspond à Mljet. Donc, seulement les visiteurs romantiques se souviendront que c'est sur cette île que la nymphe Calypso retenait Ulysse il y a plus de 3000 ans. Et peut-être, un (aven)touriste, juste comme autrefois Ulysse, vient à Mljet en son navire et soit enchanté par ses belles baies, plages et lacs, et au coucher de soleil reconnaît sa nymphe Calypso baignée de soleil.

MLJET - L'ILE DE SAINT PAUL
Selon une légende, Saint Paul a accosté après le naufrage sur la côte sud-est de l’île de Mljet. Dans le champ de Žara près du village de Korita il y a encore les ruines de l’église que les gens appellent toujours Eglise Saint-Paul. Les anciens habitants de Mljet disent que l'église a été construite en honneur de Saint Paul qui a passé 3 mois sur l’île de Mljet en 61.


« L'île de Mljet est un petit paradis vert, la charme de la paix et du silence. Les plages sablées paraissent celle des lagunes tropicales, et les pins et les fleurs du champ, pleins de joie et de soleil fleurissent jusqu'au bord de la mer et des lacs. » (Cecilia Irving, journaliste anglaise).


En décrivant son voyage vers Jerusalem, l'apôtre Paul parle d'un orage terrible qui a les presque tués en Adriatique. Après le naufrage, les marins ont trouve l'abri sur une inconnue, désertée et boisée pleine des vipères, et selon une légende, l'une d'elles s’est accrochée à main de Saint Paul mais il l'a fait tomber dans le feu...Une fois sauvés, nous avons découvert que l’île s’appelait Malte. Les indigènes nous ont traités avec une humanité peu ordinaire. Ils avaient allumé un grand feu, et ils nous ont tous pris avec eux, car la pluie s’était mise à tomber et il faisait froid. Or comme Paul avait ramassé une brassée de bois mort et l’avait jetée dans le feu, la chaleur a fait sortir une vipère qui s’est accrochée à sa main. À la vue de la bête suspendue à sa main, les indigènes se disaient entre eux : « Cet homme est sûrement un meurtrier : il est sorti sain et sauf de la mer, mais la justice divine ne permet pas qu’il reste en vie. » Or Paul a secoué la bête pour la faire tomber dans le feu, et il n’en a éprouvé aucun mal, alors que les gens s’attendaient à le voir enfler ou tomber raide mort. Après avoir attendu un bon moment, et vu qu’il ne lui arrivait rien d’anormal, ils ont changé complètement d’avis : ils disaient que Paul était un dieu. (Actes des Apôtres, chapitres 27 et 28). Selon une légende, la mer a jeté les naufragés sur une petite falaise en haute mer, depuis là appelée l'îlot de Saint Paul

Les anciens habitants de Mljet disent que l'église a été construite en honneur de Saint Paul qui a passé 3 mois sur l’île de Mljet après le naufrage. Il faut dire qu'en Méditerranée il y a deux îles qui autrefois étaient nommée du nom Melita ou Malte et ce sont Mljet et Malte. Toutefois, depuis toujours il y avait beaucoup de serpents sur Mljet, et il n'y en avait pas sur Malte, alors c'est l'une des preuves que Saint Paul était sur Mljet. De nombreux chercheurs en étaient d'accord, particulièrement le religieux de Mljet et poète, le bénédictin Ignjat Đurđević qui a publié au XIIIe siècle son étude scientifique sur le voyage de Saint Paul. Il ne faut pas ignorer que Saint Paul était un géographe avec beaucoup d’expérience, et que lui même a dit que le naufrage s'est passé en Adriatique. Dans son épître aux Romains, Saint Paul décrit ses voyages et sa visite à Illyrique. Puisque son itinéraire et sa biographie était très exacts, il faut constater que le naufrage s'est passé près de Mljet. Alors, les scientifiques devront corriger cette erreur historique de Malte étant l'île de Sainte Paul.

Pirates illyriens - Légende de la reine Teute

Les paysans, les chasseurs et les éleveurs viennent sur Mljet de Pelješac et de la vallée de Neretva 2000 milles ans avant J.C. Ils ont laissé des nombreux vestiges des fortifications, des tombeaux et des maisons - les piles en pierre toujours témoignent de l'époque. Les traces d'agglomérations illyriennes et des tombeaux plus anciens que la culture grecque ont été trouvés près du champ Pomijent à proximité du Grand lac. Ces ruines dispersées partout sur Mljet abritent les ornements en bronze de toute sortes de bijouterie... 


Les vestiges le plus préservées des fortifications toujours existent sur la colline de Veliki Gradac au-dessus du Grand lac et sur la colline Gradac au-dessus de la source d'eau Vodice près de Babino Polje. Les Illyriens construisaient ses villages sur les colline pour des raisons de sécurité et de défense en arrangeant les pierres séchées en forme d'un cercle irrégulier qui se fermait vers l'intériorité comme un labyrinthe primitif.

Selon une légende, ces abandonnés et insolites villes illyriennes sur Mljet, connues sous le nom du gradac, autrefois étaient le propriété du tribu mystique de Roguđani, mentionné même par l'empereur byzantin Constantin Porfirogenet dans son célèbre œuvre « De administrando imperio » datant du Xe siècle. Deux cents ans avant J.C., la reine d'Illyrie était Teuta, la fille d'oublié peuple illyrien. L'île de Melita était la destination préférée de la jeune et charmante reine pour les vacances, alors que sa flotte et les navires de pirates s'y abritaient dans la baie de Polače. Avec son mari Agron de son siège royal Rhizon situé dans la baie de Kotor, cette « reine des yeux dorés » vient très souvent sur « l'île magique » dont elle était amoureuse. Le roi illyrien Agron aussi fréquentait l'île de Melita pour chasser dans ses forêts magiques et pêcher dans les lagunes. Sur l'îlot au milieu du Lac, il a fait construire une petite maison où il passait ses vacances. 


Après le mort du roi, Teuta tombe amoureuse avec Démetrios de Pharos lors d'un rendez-vous secret. Peu après le départ de l'île, au cours du siège d'Issa par la flotte de Teuta, les attaques illyriennes contre les navires romains en Adriatique provoquent finalement la guerre d'Illyrie contre les Romains en 229 avant J.C. Toutefois, après la défaite, la fière Illyrienne se retraite dans la fortification Rhizon où elle accepte les conditions de la paix avec le Romains (« pax romana »), c'est-à-dire, elle s'oblige à payer un tribut, à limiter l'itinéraire des navires illyriens et à laisser une grande partie de ses territoires aux Romains. De cette manière, l'Illyrie passe sous la souveraineté des « maîtres du monde ». 


Ce qu'une fois était le grand royaume illyrien, maintenant l'état de Teuta atteint seulement le territoire de Raguse à l'estuaire de la rivière Drin. Après ces événements turbulents, le destin de la « reine des pirates » est devenu tragique parce qu'elle disparaitra dans les couloirs des temps reculés.


A l'époque romaine, les habitants de Mljet provoquaient les problèmes aux soldats de l'Empire romain en attaquant ses navires marchands. Les pirates de Mljet souvent naviguaient avec ses petits et rapides bateaux nommés lembi et attaquaient les navires romains chargés d'amphores avec du vin, d'huile, du blé et du miel. Ils avaient un emplacement avantageux pour pirater.

A cette occasion, on a détruit le centre des pirates sur Mljet (Polače) qui était plus tard, lors de la souveraineté romaine, le siège du préfet romain, c'est-à-dire, le village le plus important sur l'île.


Antun Tonko Vojvoda

naziv knjige: Mljet-Odisejev otok

- VIŠE

 

The Mljet Tourist Board traditionally organises an Easter Events. Program includes Egg painting and palm weaving...
We are continuing our Eco Art Festival. Here are the new dates for workshops;
We are very sorry to have to announce that the workshop of July 29 (Sobra) & 01 August (Polače) will be postponed to a...
Prévisions météorologiques
HAK
HAC
HTZ
Aerodrom Dubrovnik
Aerodrom Split
Aerodrom Zagreb
Location bateaux Croatia
Jadrolinija
Autotrans
Mint
TZ DNŽ
Jeux d'été de Dubrovnik
TURISTIČKA ZAJEDNICA OPĆINE MLJET
Ulica: Zabrježe 2
HR – 20225 Babino Polje
Tel. +385 20 746025 +385 20 744186, Fax. +385 20 746 022
e-mail: tz.mljet@du.t-com.hr
web: www.mljet.hr
Izrada web stranicaCopyright Mljet.hr / All Rights Reserved.       2013